Jan 29 2014

Fallé pas censurer un libertaire – 1

Bonsoir,

aujourd’hui j’inaugure une nouvelle série qui porte très bien son nom puisque vous y trouveré tous mes commentaires qui ont été ou seront censurés par d’autres sites. Je dis pas que ça arrive tous les jours mais bon parfois c’est quasi-insupportable, surtout quand ça vient d’un site qui se prétend ami.

C’est le cas pour cette 1ère censure bien juteuse réalisée par le site Incendo.

J’ai posté exactement le même message deux fois à quelques jours d’intervalle. A chaque fois je vois le message « attente de modération » etc. et puis… nada.

Le texte que je voulais commenter : Une femme à la tête de General Motors.

Mon commentaire :

Exemple que les femmes sont tout-à-fait capables de commettre des violences et de manière aussi “naturelle” et décomplexée que les hommes.
Mais bon on connaissait déjà Thatcher, Parisot et Merkel… Le féminisme tout seul est une erreur.

A part ça je vois pas trop l’intérêt de reprendre texto des articles de la presse bourgeoise. Mais ça sent la petite-bourgeoisie ici.

Et la deuxième fois j’ai ajouté :

Juste un pb technique je m’en fais pas.

Mais bon quand les gens utilisent le mot anarchie à la place d’anarchisme c’est pas trop bon signe…


Jan 27 2014

La CREA de Toulouse

La CREA est un centre social autogéré qui squatte dans l’ancien consulat du Maroc.

Evidemment ils sont harcelés par l’Etat qui ne supporte pas l’idée qu’on s’organise sans lui.

Allez voir la présentation directement sur leur site.

 

Leur dernier clip :

 

Celui de l’été dernier est bien aussi 🙂


Jan 20 2014

Visite à Versailles – 3

C’est la dernière partie.

Il y en avait une quatrième mais elle a disparu avec toutes mes affaires, quand le garde-meuble – Shurguard – a décidé qu’il allait arrêter de garder mes meubles (d’où l’intérêt d’avoir payé un garde-meuble). Leur truc : ils renouvellent pas automatiquement le contrat. Donc évitez d’aller chez eux car c’est des putains de voleurs!

Voilà, un petit conseil personnel et maintenant la fin du texte!

 

                              ^^^^^^^^^^^^^^^

Je remonte la petite allée, puis je dévie à droite et je cours dans l’herbe humide, je me retourne de temps en temps mais je ne vois personne. Je m’enfonce dans le champ qui n’a plus de barrière de ce côté là, je m’enfonce pour me cacher derrière les buissons et les arbres. Je tombe sur un banc (qui n’a rien à faire là) et je m’asseois. Je suis épuisé, un mélange d’essoufflement et de fatigue, dans tous les sens du terme. J’ai envie de dormir. Je m’allonge et je regarde le ciel. Il n’y a pas de nuages, que l’atmosphère et les étoiles. Je ferme les yeux 5 minutes. Si je m’endors ici, je suis sûr de me réveiller avec une angine. Il faut que je reparte et que je trouve une sortie, je suis loin de mon point de départ. Je me relève et je reviens vers l’allée et je la suis, toujours vers le nord. Je ne vais pas jusqu’au bout, à un moment je préfère couper et traverser le champ pour rejoindre les maisons qui bordent le parc. C’est des belles maisons bourgeoises qui ont l’air aussi anciennes que tout ce que j’ai vu jusque là. A ce niveau les herbes sont plus hautes et le sol devient humide. En fait c’est une zone inondée par une rigole qui passe le long du parc. Le ciel s’est un peu éclairé, je respire l’air frais et l’odeur du champ. Je regrette un peu d’être seul à ce moment. Mes anciens amis ont choisi la vie standard qu’on leur a indiquée depuis qu’ils sont petits, ils doivent être en train de dormir. Ils vont bientôt se réveiller et revivre la même journée que la veille avec les mêmes collègues et le même patron, je peux pas dire que je les envie.

J’ai essayé de m’approcher du ruisseau en évitant de me mouiller mais j’ai les semelles pleines d’eau. De l’autre côté je vois un joli bâtiment de 3 étages. Toutes ses fenêtres sont identiques, ça fait penser à un collège ou plutôt un pensionnat vu le jardin qui l’entoure, peut-être une pension privée pour les gosses de riches. Je ne peux pas traverser à ce niveau, c’est trop large. Je suis la rigole un moment mais je ne trouve pas de passage. Je passe sous un arbre immense, un cyprès avec des branches larges et bleues. Cent mètres plus loin, je ne vois plus le ruisseau et à part la rosée le sol redevient sec. Je traverse une rangée d’arbustes, j’entre dans le jardin d’une maison. Il y a une terrasse pas loin, quelques arbres et des chaises en fer forgé dans l’herbe. J’avance vers la maison lentement mais après quelques pas j’entends un bruissement du côté de la terrasse. J’ai du mal à voir ce que c’est mais ça ressemble à un chien. Je m’enfuis et je retourne dans le champ. Je peux encore entrer dans une propriété par l’arrière un peu plus loin. Le jardin est petit mais la maison est belle, on dirait une maison de notaire ou de médecin, toujours dans le style classique. Le rez-de-chaussée est surélevé, on y accède par un petit escalier. L’étage inférieur est éclairé par des fenêtres au pied du mur. C’est très sombre là-dessous, je ne vois rien à part des grandes tables au milieu des pièces. Les volets du rez-de-chaussée sont restés ouverts. En m’appuyant sur une corniche je regarde par la fenêtre, c’est rempli de meubles anciens. Au bout de l’allée en gravier il y a une voiture sous une bâche et un portail en fer. Le portail est très haut. J’ai vraiment envie de passer par-dessus pour rejoindre la rue. Je teste les appuis et je me rends compte que ça fait pas mal de bruit. Je peux l’escalader mais je suis sûr de me faire repérer. Je préfère retourner dans le champ. Je marche encore une centaine de mètres et j’arrive au bout du champ. Là il y a un terrain vague derrière un grillage affaissé. Le sol est plein de mauvaises herbes. Il y a deux tas de sable au milieu pour faire du béton et quelques détritus ici et là. Je marche sur le grillage. De l’autre côté il reste le mur d’enceinte et le portail de l’ancienne maison. Je passe par-dessus. Enfin sorti bordel!

Je me retrouve sur une petite rue pavée entre deux rangées de maisons plutôt modestes (rue de la Porte Saint-Antoine). Je pars à gauche. En passant la première maison, je me rends compte que je viens d’être filmé par deux caméras fixées au mur. Pourtant c’est une maison banale comparée à ce que je viens de voir. Je me place entre les 2 caméras et je les salue en leur faisant chacune un beau sourire. La ruelle débouche sur une route large au niveau d’un virage serré. Je vois débouler un gros camion. Je me cache par réflexe, puis je pars à droite.


Jan 14 2014

Un peu de vie privée : le VPN

Salut

je vois qu’il y a un peu plus de gens qui passent sur le blog ce qui m’encourage à continuer. Hésitez pas à laisser des commentaires si vous avez un truc à dire, des remarques, des infos, des questions…

Aujourd’hui je continue dans la série « Vie privée » avec un sujet important : le VPN.

VPN signifie : Virtual Private Network – Réseau Privé Virtuel.

Quand on se connecte en VPN à un ordinateur ou un serveur (qui est aussi un ordinateur remarquez), c’est comme si on se connectait à un autre PC situé sur un réseau local et qui servirait d’intermédiaire entre toi et internet. La différence c’est que ce PC peut être situé au bout du monde et que la connexion est chiffrée (protégée) entre lui et toi. On appelle ça un tunnel VPN.

vpn3

L’intérêt de cette technique c’est que ton fournisseur d’accès internet a aucun moyen de savoir sur quel site tu navigues ou avec qui tu chates par exemple. Et pareil pour les « services » de renseignement qui voudraient t’espionner directement.

OK ça tu le savais peut-être déjà, alors la question qui vient après c’est quel VPN choisir?

Des VPN il y en a des tonnes sur internet mais bon ils offrent pas tous les mêmes services et tu dois te demander aussi si tu peux leur faire confiance. J’ai un peu cherché de mon côté et je peux déjà t’en conseiller quelques uns :

C’est celui que j’utilise. Il a plein d’avantages : il est pas très cher, genre 7€/mois mais ça dépend aussi de combien de mois tu choisis au départ. Tu as pas mal de serveurs répartis dans le monde entier et ils ne conservent aucune trace de tes activités sur internet (pas de logs). Mais surtout il est géré par des activistes  et des hacktivistes (hackers activistes) qui ont vraiment l’air honnêtes et sérieux. Ca se voit juste à la qualité de leur site et du support client. Il y a même un forum pour échanger avec les autres utilisateurs.

Si tu comprends l’anglais, tu peux lire cette page pour te faire une idée : About us

A∕I c’est le site italien qui héberge le blog que tu es en train de lire. C’est des activistes eux-aussi mais qui n’ont aucune activité commerciale. Ils dépendent seulement des dons qu’ils reçoivent. Leur truc c’est de proposer tous les services possibles pour protéger la vie privée des militants et autres activistes radicaux : email, blogs, hébergement, VPN, … Je dois avouer que j’ai pas encore réussi à faire fonctionner leur VPN mais il y a pas de raison que ça marche pas. Par contre, comme ils le disent, c’est juste un VPN pour « dépanner », le débit est faible et il faut renouveler le certificat genre tous les 3 jours.

N.B.

Pour la plupart des VPN ci-dessus tu peux payer anonymement avec des bitcoins (monnaie virtuelle).

 

 

Dans le prochain post, j’expliquerai un peu les détails techniques pour faire fonctionner le VPN.


Jan 5 2014

Les trotskistes discutent paisiblement avec leurs « ennemis »

Comment on pourrait leur faire confiance ?

 

Itele

 

itele3


Jan 3 2014

un peu de post-métal anarchiste

Bonjour,

Aujourd’hui, je vous propose un album que j’ai découvert sur le site Red and Anarchist Black Metal.

Je peux dire que je n’écoute pratiquement jamais ce style de musique et c’est pour ça que j’étais assez surpris de voir un site entier consacré au métal « rouge et anarchiste » – « gauchiste » quoi 🙂

Alors j’ai fouillé un peu et j’ai vu que le site contenait beaucoup de musique et dans des genres assez variés puisqu’il y a même des albums de folk. Le seul truc vraiment gênant c’est que tous les styles représentés ont un nom anglais (culture américaine quoi).

Alors voici un album que j’ai bien aimé :

 

  • Hesperian Death Horse – « Mrtav » (2013)

HDH

 

Du « post-métal » croate (oui 🙂 ) mais la plupart du temps ils chantent en anglais. Il y a pas beaucoup d’info sur le groupe à part ces quelques lignes :

« we’re a post metal band with black metal and sludge influences from zagreb, Croatia. everything is completly DIY, we usualy play in squats and support anarchism. we even rehearse in one of
the squats (alingside doing workshops, gigs, freeshops, lectures etc), even though the music isn’t explicitly anarchist… »

« Nous sommes un groupe de black métal avec des influences sludge en provenance de Zagreb, Croatie. Tout est fait maison, on a l’habitude de jouer dans des squats et de défendre les idées anarchistes. On répète même dans un squat (où on participe aussi à des ateliers, des concerts, des magasins gratuits, des conférences etc. ) même si la musique n’est pas explicitement anarchiste. »

L’enregistrement est de bonne qualité (un peu étonnant pour une musique de squat…) et les compositions sont vraiment bonnes. Le seul reproche que je ferais c’est que c’est parfois un peu trop grandiloquent. Vous pouvez télécharger les chansons gratuitement ici (une par une).