Mar 21 2014

Ressources pour l’espagnol

ou le castillan pour pas facher les catalans, et les occitans et les basques… et qui encore?

Pour se remettre à l’espagnol, j’ai trouvé un site très bien avec des petits dialogues (un peu bidons c’est vrai) et une bonne révision en grammaire et conjugaison : lapasserelle.com/espagnol

J’ai aussi trouvé une méthode un peu dans le même genre que tu peux télécharger (pdf et mp3) – 15 minutes par jour. Il faudra t’inscrire sur le site pour voir les liens, mais après tu auras accès à une collection impressionnante de livres pour toutes les langues.

Sur le même site, une approche de l’espagnol par les chansons qui m’a bien plu : L’espagnol par les chansons.

J’ai aussi récupéré un ouvrage qui expose bien les règles en grammaire et conjugaison. J’ai pas mal travaillé dessus pour améliorer sa mise en page alors c’est une exclusivité pour vous (marketing!)

Bled_espagnol

Avec un aperçu ici.

 

Voilà, pour finir quelques références en ligne :

 

  • Dictionnaires Français<->Espagnol

Wordreference

Larousse

  • Conjugaison

Reverso

 

Avec ça, vous avez tout ce qui vous faut pour vous plonger dans l’étude de cette langue bénie des anarchistes 🙂

++


Mar 21 2014

Un petit texte

25/10
Je pourrais écrire de nombreuses choses très intéressantes mais on s’en fout un peu. Pourquoi les écrivains se prennent toujours bcp trop au sérieux? on peut se le demander. Moi si j’écrivais un livre, je pense qu’il n’aurait pas tellement de pages ou alors il aurait tellement de pages qu’on se demanderait s’il y a même un début et une fin avec une histoire, parce que ça serait impossible à suivre. Enfin j’ai rien contre les romans mais en général les romans, les films tous ces récits sont beaucoup trop élaborés et on a du mal à comprendre pk il n’y a jamais aucun passage creux comme on en trouve dans la vie, des moments où on s’intéresse à des choses banales. Ouais vous avez honte de la vie ou quoi? on peut se le demander. Par exemple, si je vous parle de mon propre cas, vous imaginez quoi? que je suis derrière un bureau et que je tape sur un clavier ces quelques mots. Peut-être. Mais vous vous trompez, parce qu’il n’y a pas de certitude à ce niveau, même si vous vous en foutez, c’est pas si grave apparemment… oui c’est comme ça que vous voyez les choses, je n’ai même pas besoin de le savoir (vous me dégoûtez). Alors OK, imaginons… fermez les yeux. Oui comme ça. Maintenant vos pensées s’échappent et s’envolent vers le ciel immaculé et vous divaguez sans dire un mot. et bla et bla. Vous vous souvenez? vous venez de la ville, voyageur. Vous descendez un chemin, avec des rochers blancs. Et derrière le grand chemin que vous venez de quitter. Vous êtiez dans la petite ville ce matin, vous avez dormi dans un hôtel 2 étoiles et vos fenêtres donnaient sur la grande place, au troisième étage. Il y avait deux lits séparés dans la chambre. Vous avez dormi dans le lit proche de la fenêtre. La chambre était blanche, les murs, les draps et les rideaux… Les autres clients de l’hôtel etaient des retraités en vacances. Un couple, vous avez parlé avec eux, pas longtemps. Mais bon ça on s’en fout. La place centrale était rectangulaire, pavée. Ouai c’est plutôt moche comme toutes les villes au nord de la Loire. Enfin c’est étranger quoi, vous comprenez pas pourquoi des gens vivent dans ces petites villes mais c’est pas votre pb hein. Spécialité : les couteaux. Musée, savoir-faire! Voilà, vous pouvez rouvrir les yeux. Je sais pas pourquoi je vous ai raconté ça, c’est même pas vrai en plus, j’ai tout inventé… et en plus on s’en fout!! non, c’était un rêve, et pas un rêve de la nuit dernière, non un vieux rêve d’il y a un mois ou deux, un rêve que j’avais oublié depuis, c’est ça qu’est fort.


Mar 17 2014

Avec tes impôts

ForcesAfr3

 

soldat

 

Le sous-lieutenant F. qui souhaite garder l’anonymat peut témoigner que son engagement dans l’armée de terre a changé sa vie du tout au tout. Avant son engagement, il passait son temps devant la console, il était en conflit avec son frère et ses parents, il « pétait les plombs ». Ici, il reprend le contrôle. A des milliers de kilomètres de chez lui, au milieu du désert, il peut tirer sur des personnes qu’il voit pour la première fois de sa vie, et qui sans doute n’ont pas d’âme. Une bonne manière de faire connaissance avec cette culture nouvelle. Sa vie prend un nouveau départ.


Mar 13 2014

Le ska français festif est une catastrophe

oui j’ai le droit de faire un post qui s’appelle comme ça  😀